17499130_906409222833566_7119172428042769335_n

Raphael ne se prédestinait pas forcément à faire un stage en Israël. Pur produit d’une école de commerce française, militant associatif à ses heures, il comptait s’impliquer dans la vie locale et communautaire et suivre un parcours de cadre classique en France. Mais un voyage Taglit a tout changé. Il a été percuté de plein fouet par l’energie et les bonnes vibrations d’Israël. Et lorsque son école de commerce lui a offert la possibilité de faire un stage à l’étranger, il n’a pas hésité sur la destination. Tel Aviv, et nulle part ailleurs ! Il nous raconte TOUT sur ses 8 mois de stage en Start Up

Mon parcours jusqu’à Stagerim

Après avoir effectué un bac pro vente, un BTS nrc, une année de fac, je suis rentré en Bachelor à l’EM Lyon. À côté de ça j’aime particulièrement m’impliquer que cela soit dans l’associatif, les mouvements de jeunesse et mouvements politiques.

De ma découverte d’Israël avec Taglit …

J’ai découvert Israël pour la première fois (et un peu par hasard) avec Taglit en 2014. Et après 10 jours intensifs, j’avais envie de découvrir Israël davantage. C’est d’ailleurs durant ce voyage que j’ai découvert les programmes massa. J’ai su en finissant Taglit que j’allais faire un jour massa, mais je ne savais pas quand.

20841972_988999197907901_7788029225753981419_n

… à mon stage en Start Up à Tel Aviv

J’ai profité de rentrer en école de commerce pour effectuer un programme massa de stage en Israël. À travers ce stage, je voulais découvrir Israël autrement qu’un touriste français du mois d’aout, j’avais également envie de m’imprégner de la culture d’Israël, que cela soit au niveau professionnel comme personnel.

Ma lutte contre le BDS

Je me suis pas mal intéressé ces dernières années aux conflits israélo-palestiniens depuis mon premier voyage (je suis arrivé en pleine guerre avec Gaza). J’avais également envie de profiter de cette expérience pour mieux connaitre Israël, son conflit, son système politique.

De plus j’ai eu régulièrement eu à faire face aux arguments type BDS, ça a était une motivation supplémentaire de venir apprendre en découvrant de mes propres yeux la société israélienne et son environnement.

Ma recherche de stage en Israël

Pour mon premier stage en Israël, je recherchais un stage dans une startup, j’ai alors contacté Stagerim. Après un entretien avec leur coordinateur de stage, nous avons défini ensemble, en fonction du type de poste et d’entreprise que je souhaitais, le stage qu’il m’était possible de trouver. Il m’a proposé plusieurs offres de stages en Israël dans des entreprises qui correspondaient.

Il m’a aussi orienté sur les « normes »  israéliennes que cela soit pour la rédaction CV ou la préparation de l’entretien avec les entreprises. J’ai postulé, passé les entretiens, et j’ai été finalement accepté dans l’entreprise de mon choix à Tel Aviv

plu.us-pluus-socialnetwork-massa-startup-telaviv

Pour mon deuxième stage, étant déjà en Israël, j’ai trouvé mon stage en discutant avec une autre participante de Stagerim  qui finissait son programme. Son entreprise cherchait justement quelqu’un pour la remplacer.

Envie de faire un stage en Israël ?
Consultez les offres de stage !

Mon 2e stage en Israël (tellement j’ai aimé le 1er)

Au bout de 2 mois, j’appréhendais déjà la fin de l’expérience en Israël et je n’avais pas réellement envie de rentrer en France ! J’ai profité du fait que mon école m’autorise à effectuer un deuxième stage à l’étranger pour prolonger de 5 mois à Tel Aviv.

Si vous m’aviez dit ça le premier jour que je prolongerais je vous aurais répondu « même pas en rêve » comme quoi à Tel-Aviv tout est possible !  Au niveau professionnel, c’était l’occasion de continuer de m’imprégner encore plus du dynamisme entrepreneurial de Tel-Aviv.

Mes missions : business développement, community management et Growth Hacking

Après un premier stage de 4 mois dans une entreprise qui créait des applications mobiles où je me suis occupé du développement commercial,  J’ai effectué mon deuxième stage de 5 mois chez plu.us qui est une application permettant de regrouper tous tes liens URL, réseaux sociaux, et contact que tu souhaites à travers un tag.

J’ai eu la chance d’arriver au moment où le produit était encore au stade de projet et j’en pu en voir l’avancement. J’ai été en charge à la fois de toute la partie community management, mais également du Growth Hacking qui consiste à chercher des moyens non conformistes de faire connaitre le produit, et gagner en utilisateurs, cette partie était particulièrement intéressante et enrichissante, car il faut toujours chercher à innover et être audacieux.

Le cadre de mon poste à Tel Aviv

Je me suis découvert des nouveaux domaines de compétence que j’ai envie de continuer à développer en rentrant en France. De plus mon patron m’a rapidement laissé des responsabilités, ce qui était un challenge supplémentaire pour mener à bien ma mission.

18301158_928567487284406_7407849130177771533_n

Mes bureaux étaient situés dans un espace de coworking qui m’a permis de travailler dans un environnement particulièrement stimulant, et entouré de nombreux entrepreneurs de toute nationalité.

Ce que ce stage à Tel Aviv m’a apporté

Je ne sais pas si c’est la vie à l’étranger ou l’atmosphère de Tel Aviv qui est si particulière, mais en 8 mois bientôt 9 en Israël, on sort grandi de cette expérience.

Sur le plan professionnel, cette expérience m’a appris à penser autrement, être audacieux … La Houtzpa quoi !

Au niveau personnel, Stagerim a été une aventure humaine exceptionnelle. J’ai rencontré énormément de personnes souvent très différentes et c’est ce qui fait que cette expérience était si enrichissante. Je ressors aujourd’hui avec une tonne de souvenir et de nombreux amis !

photo_2017-11-01_12-03-57

Start up nation, un « plus » pour mon CV

Le fait d’avoir effectué un stage dans la Start Up nation, au cœur d’une des villes les plus cosmopolites au monde est en soi une expérience valorisante sur un CV.

Sinon je dirais que les différentes compétences que j’ai acquises, sans oublier la fameuse Houtzpa (Culot israélien) ! .

Mon avis sur la battle Stage en Israël VS Stage en France

Je pense que la grande différence entre un stage en France et un stage en Israël tient en une question : comment est perçu le stagiaire ?

En France, un stagiaire n’est qu’un stagiaire tandis qu’en Israël, e stagiaire est un membre à part entière de l’entreprise. J’imagine que cela s’explique par le fait que le principe du stage n’est pas vraiment dans la culture israélienne sauf dans certains métiers spécifiques. Au contraire, quand un étudiant israélien commence à étudier un domaine à l’université, il commence déjà à travailler dans ce domaine alors qu’il n’est pas encore diplômé.

Envie de faire un stage en Israël ?
Contactez nous !

Le rôle de stagerim dans mon intégration à la société israélienne

Entre l’Oulpan d’hébreu deux fois par semaine, les différents cycles de conférence sur la société israélienne, les volontariats, les évènements Massa tels que la formation leadership ou le hackaton … Toutes ces activités organisées par Stagerim sont faites pour que nous puissions nous intégrer aux mieux en Israël.

18620853_10211788193394032_2548150487353603704_o

Que l’on veuille s’intégrer, ou simplement comprendre la société israélienne, Stagerim nous donne tous les outils pour faire de notre séjour une expérience exceptionnelle !

Sur le chemin de l’emploi… en France

Mon stage n’a pas débouché sur un emploi en Israël dans l’immédiat, car je rentre en France pour finir mes études. Néanmoins, il m’a permis de créer un réseau professionnel au-delà de l’hexagone que cela soit par les anciens de Stagerim, les entreprises que j’ai rencontrées ou pour lesquelles j’ai travaillées en Israël, mais aussi les nombreuses personnes que j’ai rencontrées en 9 mois.

Mes projets pour l’après-Stagerim

Retourner dans le grand froid stéphanois et commencer par finir mon diplôme, et pourquoi pas enchainer sur une ou deux années d’études à l’étranger. Cette expérience en Israël m’a également donné envie d’oser et de me lancer en autoentrepreneur à mon retour en France à côté de mes études.

Pour la suite l’avenir nous le dira !

La fin de mes aprioris sur Israël, pays très religieux

Avant j’avais plein d’aprioris sur Israël et son côté très religieux, et puis finalement j’ai découvert Tel-Aviv, la ville qui ne dort jamais même le chabat !!  Je suis arrivé juste avant Pourim et j’ai découvert l’extravagance de Tel-Aviv, c’est ce qui a fait que dès le premier jour je me suis senti chez moi !

L’anecdote à retenir de ma vie à Tel Aviv

L’ambiance exceptionnelle de Tel Aviv durant Pourim et l’unité d’un pays ressentie dans les rues durant Yom Hatsmaout !

Ah oui, j’ai failli oublier ; le jour où j’ai pris un selfie en maillot de bain sur la plage de Gordon avec …Manuel Valls !

22851706_1022371634570657_4189920020272331847_n

Merci à vous Stagerim et à toute l’équipe de l’expérience israélienne pour cette expérience de dingue !

Raphael Yadan,
Stagerim Tel Aviv 2017

Tentés par un stage à Tel Aviv ?
Remplissez votre demande de stage