Tzouriel 4

Mes très chers amis,

Une expérience extraordinaire en Israël qui conditionnera le reste d’une vie

Un an. Difficile de réaliser qu’il s’est déjà écoulé une année entière depuis que je vous ai rejoint. Tout peut changer en un an. On peut grossir, mincir, avoir des enfants, devenir chef d’entreprise … Et on peut également vivre une expérience extraordinaire – en Israël – qui conditionnera le reste d’une vie. Nous avons eu beaucoup d’occasions de discuter ensemble de l’impact qu’aurait une telle expérience sur vos vies.

Je dois pourtant bien reconnaitre qu’en entamant ce travail d’accompagnateur / responsable de terrain / Madrih pour le programme Massa de Stage de l’expérience Israélienne il y a un an, je ne me serais pas à un seul instant douté de l’importance et du sens d’une telle expérience, encore moins sur ma propre vie. Mais il faut croire que se voir subitement confier la charge d’autant de personnes ouvre la porte à bon nombre de nouvelles perspectives jusque-là encore inconnues.

Première expérience à l’étranger, globe-trotter chevronné, au final chacun trouve sa place à Stagerim

Douze mois. Beaucoup de sessions de Stagerim se sont succédées en douze mois. Beaucoup de personnes différentes de milieux différents, d’horizons différents, chacun débarquant avec son style propre, ses convictions, et surtout chacun a une étape bien spécifique de sa vie. Première expérience à l’étranger, globe-trotter chevronné, au final chacun y trouve sa place. Chacun y débarque avec son histoire, ses idées, ce qu’il est. C’est d’abord très troublant puis franchement exaltant de découvrir autant de vies, de façons de voir les choses.

On se sent alors si petit face à ce l’étendue et la richesse des Gens, que laisse à peine entrevoir l'”univers” Massa. Voir comment chacun combine son quotidien avec sa “condition” juive a l’étranger; le sens différent, mais tout aussi fort et partagé que revêt pour chacun une expérience en Israël. Tout ça force, oblige à s’ouvrir grandement l’esprit. Et même si les gens vont et viennent, des liens se créent, et c’est ces liens qui permettent au final de laisser les choses se faire dans la continuité et qui rend finalement le tout cohérent.

Tzouriel 2

Du dimanche en Stage dans votre start up à Tel-Aviv au jeudi en excursion dans le Golan

Cinquante-deux semaines. A mon sens, une année comme celle-ci équivaut  à dix ans d’une vie “normale” !  Vous pouvez dans la même semaine vous retrouver le dimanche en Stage dans votre start up à Tel-Aviv et le jeudi dans le Ramat Hagolan après 2 jours de tyoul, en étant passé entre temps par Jérusalem, Haifa, Terem… Autant dire qu’avec ce genre de rythme, le temps prend alors une toute autre dimension. Et c’est également à ce moment-là qu’on comprend alors que c’est dans la contrainte que s’exprime le mieux notre liberté.

En savoir plus sur l’expérience de Stage en Israël : contactez nous !

La première vraie décision de nos vies … : le moment où l’on décide de quitter le cocon familial

J’ai souvent considéré que la première vraie décision que nous prenons dans nos vies et qui marque l’entrée dans l’âge adulte était le moment où l’on décidait de quitter le cocon familial. Une fois cette décision prise, même si certains après coup y retournent, les choses ne seront plus jamais les mêmes. Partir de chez soi pour voler de ses propres ailes, décider de quitter sa zone de confort et de se tester est en règle générale la première vraie grande décision que nous prenons dans nos vies. Une fois le départ et la prise de conscience qui l’accompagne actés, tout revêtira à partir de ce moment-là un sens différent- le sens que nous déciderons de donner.

Et l’une des choses les plus gratifiantes de ce travail était de vous retrouver à l’occasion d’une activité, d’un tyoul, et de mesurer l’évolution de chacun, la façon dont il s’est adapté, s’est “intégré” dans sa nouvelles vie. Imaginez-vous comme dans ces moments où l’on prend un peu de recul sur nous-même et qu’on réalise ce que l’on est en train de vivre; multipliez le tout par le nombre de participants au programme Stagerim, et vous aurez de quoi vous faire une idée sur qu’est-ce que la joie pour un madrih.

En Israël peut-être plus qu’ailleurs, le temps donne l’impression de passer à une vitesse phénoménale

Trois-cent soixante-cinq jours. C’est un fait, en Israël peut-être plus qu’ailleurs, le temps donne l’impression de passer a une vitesse phénoménale. Je me suis souvent demandé comment des liens aussi forts pouvaient se créer en aussi peu de temps. Jusqu’à ce que je comprenne en vous écrivant que le temps ce n’est pas que les heures, les minutes et les secondes qui s’écoulent les unes après les autres; il existe une toute autre dimension du temps, qui s’exprime celle-ci non pas en longueur mais en profondeur. Et c’est dans cette dimension du temps que nous avons réussi à nous rejoindre vous et moi, et qui nous a permis de vivre ces quelques semaines certes brefs mais non moins intenses.

On me demande souvent laquelle des sessions Stagerim j’ai préféré accompagner. La réponse est… qu’il n’y en a pas. Chaque groupe, chaque participant à ce petit quelque chose de particulier en plus, qui a fait de chacune de ces rencontres un truc unique en son genre.

Tzouriel

Apres avoir vu près de 150 d’entre vous arriver et repartir, c’est à présent à mon tour de vous quitter et de poursuivre ma route.

Et c’est ainsi mes très chers amis, mes frères et mes sœurs, que je vous adresse à tous un énorme MERCI pour tout ce que vous m’avez laisse prendre et apprendre de chacun d’entre vous cette année, que vous ayez été participants du programme de stage en Israël comme membre du staff. J’espère avoir créé autant de choses positives dans vos vies que vous en avez créées dans la mienne. Je vous souhaite à tous encore plus de bonheur et de joies que vous n’ayez déjà, et surtout de pouvoir le voir et l’apprécier à sa juste valeur.

” זה אשר ייתן האדם לזולתו, לא יאבד ממנו, אלא ירגיש אשר גם לו בחברו זה אשר נתן לו” (ר’ אליהו דסלר, מתוך “מכתב מאליהו”).

“Rien de ce que l’on donne à autrui n’est perdu ; c’est en réalité un prolongement de soi dans l’autre” (R.Dessler, du livre “Mikhtav MeEliyahou”).

Kol touv.

Découvrez toutes les offres de stage en Israël