Hub emploi Qualita

Cette semaine j’ai assisté au 1er atelier sur l’emploi en Israël, organisé par le« Hub de l’emploi » Qualita et les experts de Stagerim. Ils nous ont donné, outre un aperçu chiffré du monde du travail en Israël, 3 conseils pour répondre à cette question d’apparence anodine : Je viens d’arriver en Israël et je suis prêt à tout pour trouver un job, quels défis m’attendent ?

Défi no 1 : Apprendre l’hébreu

En premier lieu, apprendre la langue évidemment ! Il est IMPERATIF de savoir parler l’hébreu. Israël étant un pays ouvert sur le monde, il est tout à fait possible d’y travailler, voire d’y faire carrière en anglais. Mais cela ne remplacera pas une bonne maitrise de l’hébreu.

Le niveau débutant est le niveau « Alef » et le niveau le plus haut est le niveau « Vav ». Il vous faut absolument un niveau « Guimel » si vous souhaitez au moins pouvoir défendre le contenu de votre CV pendant un entretien d’embauche.

66117939-b20b-4c91-b59b-6a7b9e239e49

En plus, cela vous permettra de trouver votre premier job plus rapidement, de prétendre à un salaire plus élevé ainsi qu’une possibilité d’évolution plus rapide.

Outre la maitrise de a langue de Bialik, il est possible que vous ayez à passer certaines équivalences, que votre premier emploi ne soit pas le job idéal ou que votre salaire ne soit pas en accord avec  vos espérances.  Mais à côté de ça, de nombreux conseils existent afin de faciliter ces défis:

Défi no2 : Créer un réseau pro en Israël

N’hésitez pas à booster votre réseau de connaissances. La culture israélienne est beaucoup plus ouverte au concept du « piston » que la culture européenne.  Favoriser son « networking » comme on dit en Israël, c’est mettre toutes les chances de son côté.

3bfa4cb3-e136-4619-8c0e-48574fb732b1

N’hésitez pas à vous appuyer sur de vagues connaissances comme sur des amis proches ;  vous serez surpris de constater à quel point l’entraide, même avec des inconnus, est un concept très ancré dans la mentalité Israélienne.

Découvrez
les offres de stage en Israël dans votre domaine

Défi no3 : Capter la culture d’entreprise israélienne

Autre point. Il faut absolument vous rappeler que les israéliens ne sont pas éduqués à l’européenne !

Voici 5 points avec lesquelles vous devez disons… faire avec !

  • Présenter ses idées de façon simple et précise. Pas de besoin de faire de longues phrases avec politesse et salamalecs.
  • S’attendre à avoir la parole coupée régulièrement.
  • Les israéliens aiment commencer le débat alors que la présentation n’est pas encore terminée. Evitez de garder « le meilleur pour la fin ».
  • Défendez chacune de vos idées avec force et passion. Sinon aucune ne sera jamais prise en compte.
  • Les israéliens ont fait l’armée. Et beaucoup sont restés à coté de machines bruyantes, ce qui fait qu’ils n’entendent pas tous correctement. Donc, ne vous inquiétez pas si un israélien hausse le ton. Il n’est pas énervé, il parle juste fort 🙂

Et voilà c’est à peu près tout. Prenez en compte que se trouver du travail en Israël est en soi un job à temps plein. Mais l’intégration à la clé est un vrai gage d’épanouissement et d’accomplissement personnel dans notre Terre Promise. Et finalement quoi de mieux pour être heureux  ?

Envie d’expérimenter le monde du travai israélien pour de vrai ?
Postulez à Stagerim